« Un seul moment de méditation peut faire naître une bonne pensée, et celle-ci fais éclore une résolution qui décide à jamais de nos destinées » Félix Guillaume Marie Bogaerts

2 Janvier 2017, le temps passe.

Les années défilent et chaque début de nouvelle année on espère une année meilleure que l’autre, on se souhaite de manière presque robotique, automatisée.

« Bonne année, bonne santé, bonheur, etc, etc », on se défie nous-même en se listant une série de résolutions, que nous tiendrons ou non.

En 2013, j’étais tombée par hasard sur cette citation

« On a deux vies. La deuxième commence le jour où on réalise qu’on en a juste une. » Confucius

Nous venions de « célébrer » fraichement la nouvelle année quelques minutes avant, nous étions le 1 Janvier 2013, j’étais en train d’analyser les derniers mois que je venais de vivre. J’étais encore un peu abasourdie par cette tornade qui s’était abattue sur ma famille et avait fait voler en éclats mon quotidien, mes projets et mes rêves.

En lisant cette citation j’ai eu quelques instants un moment de grâce qui me permettait de croire en une autre vie, une deuxième vie, tout n’était pas figé, tout n’était pas fini, tout pouvait recommencer.

Cette nuit là fut très productive, j’avais élaboré ma mission de l’année 2013 pour rebondir et m’en sortir, je m’endormis paisible et déterminée.

Malheureusement malgré ma détermination et mes projets bien ficelés, les aléas du direct ont reprit le dessus me désarmant une fois de plus….

 

 

Nous sommes en 2019 et je retrouve ce brouillon jamais publié, je le partage juste pour le plaisir de vous prouver que tout évolue, nos épisodes les plus noirs sont ceux qui nous mènent à la lumière. Je ne le savais pas encore mais 2017 lançait le début de ma vraie histoire. Je comprends aujourd’hui que je n’avais pas à parler de çà mais d’autre chose bien plus intense et infinie que ce soit disant énième échec, qui sonnait soit disant la suite de 2013,

Au contraire il ouvrait des perspectives immenses qui étaient les miennes, devenir qui j’étais et enfin m’accepter. Je ne me souviens pas de la logique de mon titre ce jour là et de mon cheminement. Et si je n’en souviens plus, tant mieux car ce sentiment ne m’appartient plus, sauf que le titre est la base de mon cheminement depuis Janvier 2019. Peut-être est-ce un message prémonitoire de mon âme ou de mon guide, pour aujourd’hui lancer la nouvelle histoire que je veux partager avec vous,  je n’ai plus aucun doute sur ces informations.

J’ai toujours capté le potentiel d’autrui mais je crois qu’il est temps que je mette le mien en pratique.